Réalisation d'un avion de ligne (1/500°)

Ces quelques lignes devraient permettre de "guider" un débutant dans la réalisation d'un avion de ligne aux couleurs de la Cie Aérienne de son choix. Bien qu'elles décrivent les différentes étapes qui sont nécessaires pour arriver à un résultat  convenable à partir d'une "base" à l'échelle de 1/500° elles varient peu pour d'autres échelles de modèles d'avions en métal injecté.

  1. La première étape consiste à sélectionner le modèle de base. La décoration de cette base devant être effacée il est préférable de sélectionner un avion dont la décoration est la plus simple possible .Il faut aussi tenir compte de la couleur générale par  exemple si l'on doit faire un type d'avion au fuselage tout blanc on peut choisir Air France ou Lufthansa.
  2. De manière à travailler sur le fuselage sans risquer d'endommager le revêtement des ailes ,la meilleure des solutions consiste à les séparer au moyen d'un étau dont les mâchoires sont protégées par un revêtement caoutchouté.
  3. Il existe beaucoup de solvants disponibles .Les meilleurs qui sont également bon marché sont les solvants utilisés pour les chaussures ou ceux dont se servent les femmes pour enlever leurs vernis à ongles. Ces solvants permettent d'enlever très facilement sans endommager la peinture toute la "livrée" du modèle. Chaque fois que cela est possible on conservera les fenêtres du cockpit, les portes et hublots . Certains fabricants comme HW utilisent une dérive en plastique et plus le solvant est léger moins on risque de détériorer le matériau .Lorsque cette opération est terminée on rince par précaution le fuselage à l'eau pour stopper toute action du solvant.
  4. C'est à partir de maintenant que les difficultés vont se faire jour! On peut choisir de refaire la livrée de l'avion à la main à l'aide d'un pinceau et de pots de peintures ad-hoc.( C'est généralement un désastre) ou bien alors fabriquer ses propres décalques. En effet il n'existe dans l'échelle du 1/500° aucune planche de décalcomanie .Une des façons d'obtenir les décalques voulus se fait à partir de photos, cartes postales ou magazines d'aviation de trouver l'image qui permettra d'obtenir après réduction (+/-) la taille désirée. On peut soit utiliser un scanner soit une machine à photocopier laser couleur. , Dans ce cas il faut tenir compte d' un rétrécissement de l'ordre de 1 à 2%;. Etant donné la faible taille des images obtenus on ne peut les transférer sur un support de décalcomanie cela étant prohibitif . On assemblera plusieurs décorations sur une feuille A4 et ensuite toujours à l'aide d'une photocopieuse laser couleur on procédera à l'impression d'un support décalque .(s'assurer au moment de l'achat que celui-ci a été traité pour photocopieuse) Il arrive que certains opérateurs de machine à photocopier soient hésitants à passer dans leur machine ces papier décalques, mais sur les machines modernes ce type de papier passe en général très bien.
  5. Cependant reproduire à partir de documents une livrée d'avion ne suffit pas toujours surtout dans le cas de décoration très sophistiquées ( La livrée précédente d'UAL en est un exemple) et il convient dans ce cas de fabriquer soit-même les bandes de couleurs en partant de feuille de décalcomanie (il en Existe de différentes couleurs).Il est très important de bien calculer la largeur de ces bandes et de les découper au cutter bien droites puis de les poser l'une après l'autre (s'il y en a plusieurs) en partant du haut vers le bas du fuselage. Les logos des Cies seront plus aisément reproduits avec une photocopieuse ainsi que décrit plus haut.
  6. Dans certains cas, Avianca par exemple il est plus facile de peindre la partie du fuselage en rouge à l'aide d'une peinture aérosol .Il existe une très grande variété de couleurs chez les marchands d'accessoires auto. Il est indispensable de bien isoler avec du "scotch" la partie à peindre puis de  balayer rapidement celle-ci à environ 30cms.C'est un coup de main à prendre mais on arrive facilement même sur de petits modèles a exécuter une bonne peinture.
  7. En conclusion la réalisation d'une livrée est souvent la combinaison de décalcomanie ainsi que de peinture.
  8. Une autre façon d'arriver à un bon résultat est de se procurer une planche de décalcomanie répondant à la décoration voulue mais dans une autre échelle .On ne peut généralement pas la réduire en l'état car ces planches sont faites sur un support de couleur souvent bleu pâle. Il est évident que celui-ci ressortira à la réduction sur la machine à photocopier. Il est donc nécessaire de transférer les motifs de décalque sur un transparent (comme si on les posait sur un avion) et ensuite de procéder à la réduction puis de photocopier celle-ci sur le support décalque.
  9. Une fois le fuselage remonté sur ses ailes il est souhaitable de vaporiser un vernis de protection permettant d'éviter un jaunissement prématuré de la déco. Le vernis acrylique brillant utilisé par les artistes en aérosol donne de très bon résultats.
  10. Bonne chance et je confirme que dans l'échelle 1/500°, j'ai refait plus de 240 avions. Pour être franc cela fait des années que je travaille les avions miniatures en particulier dans les échelles 1/200° et Aero-Mini's.